Ministre conseiller du Président sortant, Macky Sall, Pr Penda Mbow était aussi connue pour sa proximité avec l’ex-Première Dame Marième Faye Sall à tel point qu’elle était devenue la porte-parole de sa Fondation « Servir le Sénégal ». Mais, à en croire l’historienne, leur compagnonnage n’a pas fait long feu.

« J’ai été impliquée durant le premier mandat.

Marième, c’est une personne que j’aime bien.

Mais, j’avoue que pendant le deuxième mandat, je n’ai pas été impliquée ni dans la fondation, même dans le reste de ce que je faisais. J’ai été marginalisée parce que j’ai ma conception des choses », déballe la membre de la société civile dans un entretien accordé à L’Observateur.

Penda Mbow d’ajouter : « Je n’aime pas trop parler de ce sujet parce que, quand on est une personne responsable, on doit transcender les problèmes. Je préfère, plus tard, écrire ce que j’ai vécu. »

Elle a tenu toutefois à préciser qu’elle n’a pas attendu de « vivre une injustice pour se retirer » car défend-elle : «Je suis une personne autonome et indépendante. Je suis une intellectuelle. Je suis une personne de vérité ».

Si les Fondations des épouses des deux prédécesseurs de Macky Sall, «Solidarité Partage» (Élisabeth Diouf) et «Éducation-Santé» (Viviane Wade) n’ont pas survécu au départ du pouvoir de Abdou Diouf et de Abdoulaye Wade, « Servir le Sénégal » a été dissoute en août dernier bien avant la perte du pouvoir par la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) dirigée par le prédécesseur du President Bassirou Diomaye Faye.

Laisser un commentaire